Vidéo associée: 

Quand Valérie Trierweiler recevait des lettres d'insultes à l'Élysée

Corps: 

Valérie Trierweiler a la rancune tenace. Après la publication du livre "Merci pour ce moment", dans lequel elle égratigne François Hollande, la journaliste s'est confiée pour Paris Match sur son expérience éphémère de première dame, au début du quinquennat de François Hollande. "Cela n'a pas toujours été facile, mais j'ai su me créer des espaces de survie à ce moment-là. Je ne suis ni différente ni supérieure et je garde de cette période des blessures, notamment celle de ne pas avoir été soutenue par celui que j'avais accompagné jusque-là", explique Valérie Trierweiler à propos de son ancien compagnon, avant d'évoquer l'un des principaux obstacles à son épanouissement à l'Élysée : le fait qu'elle n'était pas mariée au président de l'époque. "Cela a été une difficulté, la principale sans doute. J'étais à peine arrivée que je recevais des lettres d'insultes uniquement parce que nous n'étions pas mariés. Dès le début j'ai été perçue comme illégitime. J'ai été très étonnée de cet aspect réactionnaire de la société française, qui s'est concrétisé au moment du mariage pour tous", a encore ajouté la journaliste de 53 ans, qui malgré le temps qui passe, semble toujours garder de la rancoeur à l'égard de François Hollande.

Partager cette vidéo :

Publié le 24/02/2018
Publié le Samedi 24 Février 2018 : 11h45